comptant

comptant [ kɔ̃tɑ̃ ] adj. m., n. m. et adv.
• mil. XIIIe; de compter
1Que l'on compte sur-le-champ. Argent comptant, (vieilli) deniers comptants, payés sur l'heure et en espèces. — Loc. Prendre qqch. pour argent comptant : croire naïvement ce qui est dit ou promis.
2 N. m. L'argent comptant. Loc. adv. Au comptant : en argent comptant (espèces) ou par chèque portant la somme totale, sans terme ni crédit. Acheter, vendre au comptant (opposé à à terme) . Achat au comptant. Bourse Marché au comptant, sur lequel les opérations traitées sont exécutées immédiatement.
3 Adv. Payer, régler comptant, au comptant. ⇒fam. cash.
⊗ CONTR. Crédit, terme. ⊗ HOM. Content.

comptant adjectif masculin invariable Se dit d'une somme qui est versée totalement au moment de l'achat : Cent euros (656 francs) comptant.comptant (difficultés) adjectif masculin invariable Orthographe L'adjectif s'accorde en nombre (mais non en genre), l'adverbe est invariable : « Il fallait d'abord l'acheter (une terre) à beaux deniers comptants »(J. Tharaud) ; payer trois mille francs comptant, dix mille lires comptant. ● comptant (expressions) adjectif masculin invariable Prendre quelque chose pour de l'argent comptant, croire naïvement ce qui est dit ou promis. ● comptant (homonymes) adjectif masculin invariable contant participe présent content adjectif content nom masculincomptant adverbe En payant la somme totale au moment de l'achat. ● comptant nom masculin Au comptant, en payant ou en se faisant payer comptant, sans crédit : Acheter au comptant.comptant (difficultés) adverbe Orthographe L'adjectif s'accorde en nombre (mais non en genre), l'adverbe est invariable : « Il fallait d'abord l'acheter (une terre) à beaux deniers comptants »(J. Tharaud) ; payer trois mille francs comptant, dix mille lires comptant. ● comptant (homonymes) adverbe comptant verbecomptant (expressions) nom masculin Au comptant, en payant ou en se faisant payer comptant, sans crédit : Acheter au comptant.comptant (homonymes) nom masculin comptant participe présent contant participe présent content adjectif

comptant
adj. m., n. m. et adv.
d1./d adj. m. Payé intégralement au moment de l'achat. Argent, deniers comptants, comptés, débités sur-le-champ.
|| Loc. fig. Prendre (qqch) pour argent comptant: être très crédule, croire (qqch) sans méfiance.
d2./d n. m. Au comptant: en argent comptant. Opérations au comptant, suivies d'un paiement immédiat (par oppos. à opérations à terme).
d3./d adv. Acheter, payer comptant, avec de l'argent comptant.

⇒COMPTANT, part. prés., adj. masc., subst. masc. et adv.
I.— Part. prés. de compter.
II.— Adj. masc. [En parlant d'argent] Payé en espèces et sur le champ. Payer argent comptant. Son terrain du boulevard Malesherbes, que les Sieurs Mignon et Charrier lui payèrent argent comptant, mais en retenant un escompte formidable (ZOLA, La Curée, 1872, p. 492). Votre procureur (...) vous vendra à beaux deniers comptants (CLAUDEL, Le Ravissement de Scapin, 1952, préf., p. 1332).
Locutions
Avoir de l'esprit argent comptant (vieilli). Être prompt à la répartie.
C'est de l'argent comptant (vieilli). Cela arrivera avec certitude.
Prendre pour (de l')argent comptant. Accorder trop facilement du crédit. Les royalistes improvisés que le bon Empereur [de Russie] prit pour argent comptant (Mme DE CHATEAUBRIAND, Mémoires et lettres, 1847, p. 55) :
1. ... il y aurait de quoi perdre la tête s'il fallait prendre pour de l'argent comptant toutes les paroles affectueuses que les salons nous prodiguent.
JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 161.
III.— Subst. masc.
A.— Vx, fam. Argent liquide. Mille écus de comptant (BALZAC, Une Double famille, 1830, p. 258). Voilà Marianne seule, sans ressources, sur le pavé de Paris, avec un comptant des plus minces et son joli visage (SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 9, 1851-62, p. 358).
B.— Au comptant. En payant sur le champ ou dans un bref délai. Acheter au comptant. Anton. à crédit, à tempérament, à terme. J'eus recours au crédit. La maison ne paya plus au comptant, et dès lors fut moins bien servie (REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 391).
P. métaph. Si le génie ne réussit parfois qu'à terme, le travail bien fait réussit toujours au comptant (THIBAUDET, Hist. de la litt. fr., 1936, p. 209).
BOURSE. Marché au comptant, p. ell., le comptant. Anton. marché à terme :
2. Il convient toutefois d'observer que les ventes ont été aisément absorbées, grâce notamment à l'activité persistante du comptant.
Le Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 1.
IV.— Adv. Synon. de au comptant. Acheter, payer comptant. 300 livres sterling comptant vont m'être payées (HUGO, Correspondance, 1861, p. 359). Il n'y a que les pauvres gens qui payent comptant (A. FRANCE, Pierre Nozière, 1899, p. 69). Deux cent mille francs, moitié comptant, moitié dans six mois (QUENEAU, Pierrot mon ami, 1942, p. 155).
Rem. On rencontre ds la docum. qq. ex. de (tout) son comptant pour (tout) son content. Elle eut honte de son chagrin (...) et s'en alla dans la grange pleurer tout son comptant (G. SAND, François le Champi, 1850, p. 116). Affamé qui n'a jamais mangé son comptant (J. VALLÈS, Jacques Vingtras, L'Insurgé, 1885, p. 4).
Prononc. et Orth. :[]. Pour la non-prononc. de p, cf. compte. Admis ds Ac. 1718-1932. Homon. contant, content. ,,Comptant, dans les expressions du type cent francs comptant, a pu et peut encore être pris comme une sorte d'adverbe (= en compte) et rester invariable (...) mais, dans des expressions de cette sorte, comptant est généralement senti comme adjectif et varie; toutefois il ne s'emploie qu'au masculin : votre procureur (...) vous vendra à beaux deniers comptants ``(MOL., Scap. II, 8).`` (GREV. 1964, § 800 N.B. 2). Étymol. et Hist. 1. 1264-65 adj. deniers contens « deniers payés sur-le-champ » (Charte de Rethel, I, 776, 34 ds RUNK., p. 60); 1594 fig. donner pour argent contant « donner pour certain » (MONTAIGNE, Essais, I, 21, éd. A. Thibaudet, p. 133); 1835 avoir de l'esprit argent comptant « à volonté » (Ac.; v. aussi LITTRÉ, rem. 2); 2. ca 1450 adv. payer content « payer sur le champ » (Myst. Vieil Testament, éd. J. de Rothschild, t. 4, p. 382); ca 1450 adv. fig. contant (ibid., t. 2, p. 130); 3. 1450-1510 subst. content « argent disponible » (COQUILLART, I, 154 ds IGLF), considéré comme familier dep. Trév. 1704; 1671 payer au comptant (Us et coût., Delb. IX/500 ds KUHN, p. 96); 1863 bourse (LITTRÉ). Part. prés. adjectivé à valeur passive de compter [cf. lat. médiév. computare « payer en argent comptant » (XIIIe s. ds NIERM.)], v. TOBLER t. 1, p. 38 et 41, Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 38, 1914-17, pp. 358-365. La forme content s'explique sans doute par rapprochement avec content (FEW t. 2, p. 996a, note 7). Fréq. abs. littér. :714. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 490, b) 1 159; XXe s. : a) 890, b) 608. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 334. — LEVI (A.). Fr. [arcese] comptant... Archivum Romanicum. 1925, t. 9, pp. 444-445. — LYER (S.). Part. prés. actif avec le sens passif. Archivum Romanicum. 1932, t. 16, p. 283. — Termes techn. fr. Paris, p. 21.

comptant [kɔ̃tɑ̃] adj. m., n. m. et adv.
ÉTYM. V. 1265, contens « payé sur-le-champ »; p. prés. de compter.
1 Que l'on compte sur-le-champ. || Argent comptant, deniers comptants, payés sur l'heure et en espèces (opposé à à terme). → Argent, cit. 51.1 et supra.
0.1 Argent comptant il faut s'y fier
Comme à un soleil absent.
Éluard, Cours naturel, « La mauvaise parole », Pl., t. I, p. 827.
Loc. (Vieilli). C'est de l'argent comptant : cela ne peut manquer d'arriver. — ☑ Avoir de l'esprit argent comptant : avoir la répartie prompte.
Mod. Prendre qqch. pour (de l') argent comptant : croire trop facilement ce qui est dit ou promis.
2 N. m. (Vx). Argent comptant. || Avoir, amasser du comptant. || Voilà tout mon comptant.
Loc. mod. Au comptant : en argent comptant (espèces) ou par chèque portant la somme totale, sans terme ni crédit. || Acheter, vendre au comptant. || Achat au comptant.
1 Il avait du comptant
Et partant
De quoi choisir. Toutes voulaient lui plaire (…)
La Fontaine, Fables, I, 17.
3 Adv. || Payer, régler comptant, au comptant.
2 (…) lorsqu'il écrivait de sa main, le jour voulu, une lettre polie et véridique, payait comptant, livrait exactement ce qu'il avait promis, il croyait se conformer aux commandements de Dieu.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, La femme de J. Barnery, I, p. 13.
Fig. Payer comptant : rendre immédiatement (en bien ou en mal) ce qu'on nous a fait.
CONTR. Crédit, terme.
HOM. Contant (p. prés. du v. conter), content.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comptant — COMPTANT. adj. mascul. Il n est guère d usage qu en cette phrase, Argent comptant, qui se dit d Un argent qui est en espéces, et qu on compte sur le champ. Il a tant en argent comptant. Il est riche en argent comptant. Payer argent comptant.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Comptant — (spr. Kongtang), 1) baares Geld; 2) in baarem Gelde bezahlt; daher Comptantkauf. wo die gekauften Waaren sogleich baar bezahlt werden; indeß unterscheidet man noch C kauf, wo die Baarzahlung erst nach einer herkömmlichen Frist von 2–6 Wochen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Comptant — (franz., spr. kongtáng), s. Kontant …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Comptant — (frz., spr. kongtáng), s. Kontant …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Comptant — (frz. Kongtang), s. Contant …   Herders Conversations-Lexikon

  • comptant — (con tan) adj. m. 1°   Il ne se dit guère que dans ces locutions : argent comptant, deniers comptants, payés sur l heure et en espèces. •   Recevant dix mille francs argent comptant, PASC. Prov. 12. •   Pour les revendre argent comptant, COURNOT… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMPTANT — adj. m. Il n est guère usité que dans ces locutions, Argent comptant, deniers comptants, Argent en espèces, argent compté sur le champ. Il a tant en argent comptant. Payer argent comptant, en beaux deniers comptants. Il refusa les billets, et il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COMPTANT — adj. m. Qui se compte sur le champ. Argent comptant. Il a tant en argent comptant. Payer argent comptant. Il refusa les billets, et il voulut de l’argent comptant. On ne lui délivra les marchandises qu’argent comptant. Fig. et fam., C’est de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • comptant — comp|tant Mot Agut Adjectiu invariable …   Diccionari Català-Català

  • comptant — comp|tant [kõ tã:] <fr. ; »bar«> svw. ↑kontant …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.